Conseil d'utilisation : ceci n'est qu'un blog. Mais sa présentation et sa mise en page sont conçues pour qu'il soit lu sur un écran de taille raisonnablement grande et non pas sur celui d'un ego-téléphone pendant un trajet dans les transports en commun ou une pause pipi. Le plus important restant évidemment d'écouter de la musique.

mercredi 1 avril 2020

Tachycardie / Probables





Derrière le nom de TACHYCARDIE se cache un certain Jean-Baptiste Geoffroy. Cela ne te dit rien ? A moi non plus cela ne me parlait pas, au premier abord… Ou plutôt disons que si je n’avais pas assisté un peu par hasard* au mois de novembre dernier à un concert Tachycardie je n’aurais jamais fait le lien avec JB. Oui je parle bien du batteur de Pneu, Papaye, Binidu, F.u.t.u.r.o.s.c.o.p.e et éminent membre de la Colonie de Vacances. Tu sais bien ce type qui tape comme un animal forcené sur une caisse claire microscopique tendue à l’extrême. Tachycardie est ainsi le projet solo de JB et Probables est son premier album, récupéré à la fin du concert sus-mentionné, écouté avec intérêt mais non sans surprise puis un peu délaissé, mea culpa.
Pourquoi « non sans surprise » ? Parce que la première face de Probables est occupé par une seule et unique composition de 17 minutes intitulée 1000 Fois Bonjour Depuis Le Vignemale** et que le petit Jean-Baptiste est loin d’y jouer tout seul. Ce ne sont pas moins de seize musiciennes et musiciens qui ont épaulé le batteur / compositeur / chef d’orchestre pour l’interprétation d’une pièce ambitieuse et captivante. Parmi tout ce beau monde on reconnaitra pas mal de personnes gravitant autour de la scène musicale nantaise telles que la pianiste Rachel Langlais (Vagina Town, Pyjamarama, Boy & The Echo Choir), le batteur Pierre-Antoine Parois de Papier Tigre et Room 204 ou Nicolas Cueille de Alaska Pipeline et Gratuit… plus plein d’autres que je ne connais pas mais aussi, pour en finir avec ce name-dropping épuisant à lire comme à écrire, la harpiste Léa Roger de Guili Guili Goulag et Osilasi, en provenance directe de Bruxelles.
Très orchestré, 1000 Fois Bonjour Depuis Le Vignemale est une belle suite toute en progression harmonique et rythmique, évidemment, qui relie allégrement Moondog (il y a plein d’instruments à vent) à Terry Riley et Steve Reich avec un élan et un dynamisme non feints derrière lesquels on reconnait sans peine la patte de JB, cette façon qu’il a déjà, avec ses autres groupes, de créer tension et urgence avec instinct mais efficacité et discernement. On savait que JB pouvait être un punk, maintenant on sait que Jean-Baptiste Geoffroy est également un esthète.
La face B de Probables est occupée par trois autres compositions et cette fois on y retrouve le musicien en solitaire. C’est-à-dire que ce que donne à entendre Aunir, Forcer puis Vesprir et enfin Tarir correspond bien mieux à ce que j’avais pu découvrir lors de ce fameux concert de Tachycardie. Une musique débordant de bricolages et de trouvailles en tous genre : les notes de la pochette indiquent qu’il y a du synthétiseur ultrultron***, des instruments et des objets motorisés**** (parmi ces objets on note la présence de céramiques ou de coquilles d’huitres !), des field recordings et des percussions. Un inventaire qui sert à pas grand-chose si ce n’est à se persuader du côté majoritairement percussif et vibratoire mais également du côté mystérieux de la musique de Tachycardie : bien malin.e sera celle ou celui capable de découvrir l’origine sonore de certains passages – et c’est tant mieux. Il en résulte une poésie non feinte et vibrante, ondulante, aux confins de la musique tribale, de la musique expérimentale et de la musique concrète, mais toujours avec ce côté instinctif dont je parlais tout à l’heure. En y ajoutant un côté tête chercheuse : Jean-Baptiste Geoffroy est finalement un explorateur*****.

[Probables est publié en vinyle par Un Je Ne Sais Quoi]

* le hasard : Tachycardie était alors en tournée avec Spelterini que je n’aurais manqué sous aucun prétexte
** pendant que j’y suis : le Vignemale est l’un des plus hauts sommets des montagnes Pyrénéennes
*** c’est un synthétiseur modulaire imaginé et conçu par Frédéric du groupe Deux Boules Vanille
**** ils sont frappés ou ils vibrent sous l’action de baguettes actionnées par des petits moteurs ou directement sous celle des moteurs eux-mêmes
***** et j’aime énormément l’artwork de ce disque – pochette externe et pochette intérieure – également signé par Jean-Baptiste Geoffroy